Plasticien, cinéaste
Lyon-Grenoble-Nantes

Né au milieu des années 1990, Victor Tetaz-Josse grandit entre Lyon et les Alpes. À l’adolescence, ses premières pratiques artistiques s’articulent autour de la musique et de la scène. Il commence ses études supérieures par un cursus d’apprentissage des métiers du son au conservatoire de Grenoble, ainsi qu’une licence d’Arts du Spectacle à l’Université Grenoble Alpes. Il continue avec un Master de recherche en cinéma, où il étudie des questions de lutte des classes, de spectacle, de formats et d’expérimentations numériques. Pour approfondir ses pratiques artistiques, il commence un deuxième Master aux beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire en 2020. Là, il développe plus sérieusement sa pratique photographique ainsi que ses installations vidéo et sonores.
    Son univers gravite autour des moments et espaces de transitions, des sensations de flottement, des images qui peinent à naître. Sa pratique se base sur l’exploration des limites des médiums qu’il manipule. Plus que du détournement, il pousse dans leurs retranchements la  compression vidéo, la génération d’images par intelligence artificielle ou même les pellicules photo qu’il manipule. Inspiré par les travaux de Jacques Perconte ou encore les pratiques documentaires de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval, il arpente les lisières et les frontières, tant géographiques que mentales. Dans une recherche de l’expression de communs et d’intime, il propose des images et sons distordus, corrompus ou granuleux. Chaque pièce est l’occasion d’appréhender le réel par les membranes qui le dessinent, de plonger dans la brume et d’habiter l’entre-deux. 
Victor Tetaz-Josse travaille entre Nantes, Lyon et Grenoble. Il fait partie du collectif Impressions Mutantes avec lequel il organise plusieurs expositions collectives. Leur projet d’exposition en septembre 2022 a reçu le prix national du meilleur projet culturel de la Bourse Culture ActionS du CROUS.
Submit
Thank you!
Back to Top